Pour quel conflit la médiation ?

Dans le passé, pas si lointain, bon nombre de tensions ou conflits étaient régulés, au sein des tribus, des villes, des quartiers… par les vieux, les chefs, le maire, l’instituteur, le curé, le médecin…parfois les gendarmes qui jouaient un rôle d’intermédiaire. Ce n’est plus le cas maintenant.

Les conflits touchent tant notre vie personnelle que professionnelle et le recours au juge reste une solution extrême.

La médiation s’applique partout où une relation établie rencontre des difficultés. Elle trouve donc toute son utilité pour régler définitivement les tensions et les conflits.

La famille : conflit conjugal, relation tendue avec un enfant, séparation, divorce, rupture des liens familiaux (entre grands-parents et petits enfants), successions,

Le travail : conflits de personnes (collègues, clients etc…),

Le voisinage : copropriété, droit de passage, droit d’usage, nuisances sonores ;

Le logement : litiges entre locataires, locataires et propriétaires,

– Le domaine social : conflits de la vie quotidienne dans un quartier, incivilités.

Et cette liste n’est pas exhaustive !

La médiation permet de maintenir ou restaurer un lien et de sortir gagnant/gagnant d’un conflit.

Et cela marche ! Nous avons plus de 85% de taux de réussite !